Des dizaines de familles touchées par l’inondation

Causes probables et leçons à retenir

L’inondation qu’a subit Las Terrenas samedi dernier, lorsque la rivière Caño Seco est sortie de son lit, a touché des dizaines de familles.

Las Terrenas Inondations V

Même si aucun décès n’est à déplorer, les dégâts matériels sont importants.

Beaucoup d’habitants constataient impuissants les ravages de l’eau et de la boue dans leurs logements : appareils électroniques endommagés, lits et matelas trempés.

La dernière inondation provoquée par la rivière remonte au 17 avril 2008. Déjà à cette époque, le bouchon causé par l’accumulation de poubelles apparaissait comme cause principale du désastre.

Le débordement de samedi semble malheureusement être une répétition de ce que nous avons vécu il y a 4 ans, et cette situation risque de se reproduire inévitablement si rien ne change.

L’accumulation d’ordures n’a que des conséquences négatives : elle pollue la plage et la mer et favorise les inondations.

Il nous faut prendre conscience des risques que nos actions font encourir à nos familles, amis et au village tout entier. Le fleuve n’est pas une décharge, et tôt ou tard, nous souffrons des conséquences des actions irresponsables que nous menons jour après jour.

Seul un changement des mentalités nous permettra d’améliorer notre qualité de vie et d’éviter que la catastrophe se reproduise dans 4 ans.

Aussi, il nous faut souligner l’élan de solidarité qui s’est mis en place très vite après l’inondation et espérons que celui-ci se poursuivra, notamment par l’intermédiaire de l’Association Humanitaire Dominico-Europea.

Voir les photos de l’inondation ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + 12 =