La commission recommande le paiement des factures en retard

Nous demandons la patience de tous face à la PROFONDE COMPLEXITÉ du problème…

Après plusieurs délibérations au sein de la commission de suivi de la manifestation et entre ses membres, il a été finalement défini de proposer à la communauté de payer ses factures d’électricité à partir du 11 décembre. La commission n’a pas la prétention d’obliger les usagers à payer, mais comme la grande majorité était en attente de nos instructions, nous indiquons à présent que vous pouvez commencer à payer et ainsi éviter de majeurs complications.

Ce n’est pas une mesure nécessairement populaire ni parfaite, mais dans le contexte de tous les facteurs nous la considérons comme étant la plus judicieuse.

D’autre part, depuis jeudi dernier nous étions dans l’attente de la signature du contrat-accord de la part de la Surintendance, mais nous n’avons seulement obtenu qu’une conversation mardi dernier avec Monsieur Canó qui a assuré que tout semblait bien, mais que leurs gestions réalisées sous la direction du Président Medina, en relation avec le pacte national électrique qui sortira au début de l’année prochaine, ne leur a pas permis de travailler sur autre chose. Monsieur Canó a considéré qu’il n’y avait que quelques ajustements que nous devions faire.

La commission avait annoncé antérieurement que les factures ne se paieraient que lorsque l’accord serait signé. Cependant, après avoir vu tous les facteurs concernés, nous avons décidé que la majeure mesure était que tout le monde annule ses factures ou fasse des accord de paiement. L’entreprise (le nom n’est pas mentionné sur la version originale en espagnol mais il s’agit de Luz y Fuerza bien sûr) a indiqué qu’elle ferait des accords de paiement et ne chargerait pas les amendes et charges. De même, l’entreprise ne doit pas réclamer la remise de 5% effectué par le précédent administrateur.

AVERTISSEMENT : Si l’entreprise tente d’exécuter des des paiements ou des procédures forcées, de mauvaise manière ou sans la délicatesse due, alors nous n’aurons pas d’autre recours que recommencer les hostilités contre celle-ci et suspendre la trêve de Noël annoncée hier.

Les réclamations effectuées par la communauté à la salle de sport et les réclamations ajoutées par la commission non pas été satisfaites dans leur totalité, mais nous comprenons que certaines demandent du temps et nous avons opté pour le fait de donner du temps pour que ces processus s’accomplissent.

Nous reprendrons la lutte après le 15 janvier et nous espérons qu’avant cette date nous pourrons offrir au public de meilleures nouvelles puisque nous suivront certains de ces travaux durant la trêve.

Nous soulignons que la confusion causée par des informations mauvaises ou incomplètes de la part de la Surintendance ne touchent pas seulement la commission et de la communauté, mais toutes les personnes impliquées dans le conflit et sa solution, y compris la Luz y Fuerza, EDENORTE et d’autres tels que le Cluster touristique de Samaná, qui représente les entreprises du secteur, lesquelles paient environ 40% de la facture d’électricité mensuelle.

Nous demandons de la patience de tous face à la PROFONDE COMPLEXITÉ du problème, en particulier dans ses aspects techniques et juridiques. L’entrée d’EDENORTE et la baisse du tarif jusqu’à 40% est un excellent apport, mais nous aspirons à plus et continuerons de nous battre jusqu’à l’obtenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 + 8 =