Les brèves de Claire Demont

Le jazz latino teinté de reggae d’Herradura à la Bodega

Vendredi soir, 7 décembre, le DJ de la Bodega cédait sa place aux musiciens d’Herradura, originaires de Santiago, pour un concert live exceptionnel. La discothèque a organisé ce petit évènement en partenariat avec l’établissement de change Fort Knox et Las Casas de Doumé.

Herradura, ce sont cinq virtuoses pleins d’énergie et vingt ans d’expérience dans la musique. Face à un public nombreux, Moñan Rodriguez aux percussions, Wilbert Cruz à la basse, José Miguel à la guitare Neftali Ving à la batterie et Joaquim Sanchez au micro, ont donné à entendre le fruit d’un métissage de sons.

Un melting-pot musical qui a associé les rythmes dansants latinos caribéens de la salsa, du mambo et du cha-cha-cha, à la plus populaire des expressions musicales jamaïcaines, le reggae. De leur prestation, le public, aura notamment retenu ce formidable hommage rendu à Bob Marley, à travers l’interprétation de l’un de ses titres les plus célèbres, No woman, no cry.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze + seize =