Un petit tour au Taino Park

À la découverte du quotidien des Indiens

Le parc historique invite les visiteurs à découvrir les cultes et les mœurs des premiers habitants de la République Dominicaine et d’Haïti, les Indiens Taïnos.

Taino Park Samana V01

À travers 25 scénographies grandeur nature, commentées par une voix off via un lecteur mp3, le Taïno Park de Santa Barabara de Samaná, raconte l’histoire des premiers habitants de l’île d’Hispaniola, les Indiens Taïnos. Soit une tribu, vieille de 5000 ans, qui vivait, de la chasse, de la pêche et d’une agriculture vivrière, en harmonie et dans le respect de la nature abondante.

Un peuple pacifique caractérisé par une grande sagesse et un culte de la fête, qui s’inscrit dans l’esprit de renforcer l’amitié et d’éviter les conflits. Le visiteur ne pourra s’empêcher de penser que ces Indiens portent bien leur nom, le terme Taïno signifiant homme bon.

Le Taïno Park met un accent particulier sur l’organisation sociale des Indiens. Une société, sans État, mais structurée autour du chef appelé le Cacique et divisée en plusieurs classes.

Le public est invité à plonger au cœur du quotidien paisible de ce peuple, perturbé par l’arrivée de Christophe Colomb en 1492. Les Taïnos accueillirent les conquistadors espagnols avec une hospitalité qui les déconcerta, les considérant comme des dieux venus du ciel.

Taino Park Samana 02 P Taino Park Samana 06 P

C’est cette réalité cruelle que met en scène le parc historique. La violence de ces hommes blancs débarqués de nulle part qui firent des Indiens une main d’œuvre corvéable à merci, les traitant comme des bêtes, forcées au travail… déclenchant finalement la rébellion des Indiens. Le Taïno Park raconte ses affrontements violents caractérisés par une disproportion des forces flagrante qui entraînera finalement la disparition quasi-totale des hommes bons. Ce que l’on qualifierait aujourd’hui de génocide.

Pratique. Ouverture tous les jours de 9 a.m. à 5.30 p.m. Tél. 809-267-9531. Mail : moc.kraponiat@ofni.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + onze =